L’impact des RNI sur la santé est une certitude

Pour ne citer que cet exemple, Swisscom explique dans un brevet de 2004, étude à l’appui, que les RNI causent des dommages génétiques et augmentent le risque de cancer. Globalement, 89% des études scientifiques démontrent la dangerosité des RNI mais celles-ci sont systématiquement minimisées et ignorées pour des raisons politiques et économiques. Nous estimons qu’il est inacceptable de prendre le risque de rendre une partie de la population malade pour une technologie dont l’usage relève majoritairement du divertissement. Aucune étude n’existe en Suisse mais en France, les autorités estiment que 10% de la population consulte pour des problèmes de santé liés aux RNI. Les réassureurs et assureurs ne couvrent plus, depuis 2003, les dommages corporels pouvant être causés par le rayonnement des antennes de téléphonie mobile, et les opérateurs de téléphonie mobile ont même été exonérés de la charge des risques des dommages corporels causés par les RNI émis par leurs antennes. L’économie ne prend donc pas en compte les coûts à long terme du déploiement de la 5G, et n’envisage que les bénéfices immédiats, avec la consommation en masse de nouveaux smartphones et d’appareils connectés à Internet (IoT).

En incluant ces points négligés, notre initiative permet d’éviter une explosion des coûts de la santé, la préoccupation numéro deux de la population en Suisse.

Crédit photo : Hush Naidoo / Unsplash